09 juillet 2007

Youpi !

Du manuscrit au livre Ma décision est prise. J'attends une réponse d'un éditeur auquel je tiens, et dès que c'est "non", je fonce chez "du manuscrit au livre". Je suis complètement ravie de cette décision, les livres sont de bonne qualité, les couvertures brillantes et très jolies, et les prestations fournies me conviennent parfaitement. J'ai mis du temps à me décider, comparant plusieurs prestataires de service et ce dernier m'a convaincue. En plus, c'est un ami qui tient la boutique, de la joie à l'état... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 20:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 juillet 2007

Trouver une solution

La distribution en ligne Je réfléchis à ce que je vais faire pour mon second manuscrit. J'ai un tas de propositions mais pour l'instant, aucune ne recueille toutes mes faveurs. Il y a toujours quelque chose qui cloche. La diffusion en ligne et à la demande, c'est bien joli, mais pour la vente en librairie, cela reste très limitée car le client doit commander dix livres pour espérer être livré. (édilivre, les éditeurs indépendants). A part ça, rien à dire, quasiment aucun investissement et la qualité dans les ouvrages. Mais ça,... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2007

Etre auteur inconnu

Quand on est inconnu Presque deux ans que j'ai commencé l'aventure littéraire. J'en ai découvert des choses intéressantes ! Par exemple, ce n'est pas parce qu'on a la chance d'être choisi par un grand éditeur qu'on va vendre des milliers de livres ... que nenni ! On en vendra 300 ou 400, guère plus. Le problème est que les éditeurs en impriment environ 4000 pour les distribuer à tous leurs points de vente, mais qu'inconnu, personne n'achète votre livre, ou presque. Alors finalement, je suis contente de mon parcours, car je n'ai... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 17:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 février 2007

La période des inventaires

Cultura Aujourd'hui, j'ai récupéré mes invendus chez cultura (huit livres), à cause de l'inventaire qui arrive. Ils m'ont vendu quarante-sept livres, je crois que c'est bien. Le plus extraordinaire, c'est que le livre dédicacé qui a été retrouvé dans les rayons a tout de même été vendu à quelqu'un d'autre ! Je garderai un excellent souvenir de cultura pour les séances de signatures, car l'ambiance est feutrée et douce, la musique agréable, les libraires chaleureux et les clients plus que charmants. Je vous les conseille les yeux... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2007

A force de se montrer

Achat non compulsif A force d'aller à la rencontre de mes lecteurs, j'ai constaté une chose importante : la publicité et le bouche à oreille sont capitaux pour vendre. Mon éditeur a fait peu, question publicité, mais le peu qu'il a réalisé a porté ses fruits. Je m'explique : Certaines personnes qui me découvrent en séances de signatures m'avouent qu'elles ont entendu mon interview à la radio ou vu des articles sur moi dans les journaux. D'autres ont entendu parler de mon livre ou l'ont vu chez des amis. Elles n'avaient pas... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2006

Où sont les lecteurs ?

Marge du libraire et faiblesse du lecteur Le libraire prend trente à trente-cinq pour cent du prix du livre hors taxe. C'est lui qui touche la plus grosse part. L'éditeur, lui , obtient vingt-cinq pour cent, et l'auteur, de huit à douze pour cent dans le meilleur des cas. Inutile de dire que pour vivre de sa plume, il faut en vendre des livres ! La lecture est en perte de vitesse, peu de gens lisent, et encore moins achètent des livres. Autrement dit, mettez au placard vos rêves de gloire si vous écrivez, vous devrez vous... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 15:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

30 décembre 2006

Diffusion modeste

La diffusion à petite échelle Prendre un diffuseur pour un éditeur revient très cher parce que cela fait un intermédiaire de plus et que celui-ci est très exigeant sur la quantité de livres. Pour être diffusé au niveau national, il faut imprimer des centaines de livres par région, sans être certain de les écouler. La prise de risque est trop importante pour une petite maison , ce qui explique qu'elle se contente de sa région.  Il faut savoir aussi que ce n'est pas parce qu'on décroche un contrat chez un grand éditeur que... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 13:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 décembre 2006

Séduire les lecteurs, comment ?

Vendre son livre en direct Pour vendre un livre, il faut y croire. C'est le plus difficile quand on n'est pas spécialement vantard ou orgueilleux. On parle souvent de l'orgueil de l'artiste, mais il est faux de penser que nous sommes tous à mettre dans le même sac. Evidemment, si on montre sa création, c'est que l'on en est assez satisfait, on ne va pas montrer au public quelque chose dont on a honte, mais il y a un juste milieu qui se dénomme "le travail". Pour moi, écrire est un travail, plus qu'un acte créatif.... [Lire la suite]
Posté par autrice du blog à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2006

Jolis marque-pages

Fabriquer ses marque-pages Voici une jolie façon de se faire connaître. Offrir des marque-pages. On peut aussi en glisser un quand on vous achète un livre, c'est un petit plus qui fait plaisir. J'en ai composé grâce à la maquette d'Isabelle Ménétrier, une amie auteur du recueil de nouvelles "D'amour et d'amer", que j'attends avec impatience de lire.
Posté par autrice du blog à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2006

Chiffre de vente

Délais de paiement Je viens d'apprendre par mon éditeur que certaines librairies obtenaient un délai de six mois pour payer leur dû. Difficile après de connaître son chiffre de ventes. Moi, je tiens une comptabilité sur mon secteur, suite à ce que me disent les libraires, et au vu des séances de dédicaces que je fais. Tout ce qui a été vendu au delà de mon regard sera du bonus. Maintenant, je ne suis pas certaine que "l'au-delà de mon regard "soit conséquent, car qui se démène comme une lionne : c'est FRANCINE RUELLAN.
Posté par autrice du blog à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]