Aujourd'hui, au courrier, la lettre de refus d'un grand éditeur. Une lettre type sans aucune personnalisation, si ce n'est le titre de mon roman et mon nom. Cela ne fait pas trois semaines que je l'ai expédié, cela veut tout dire...Au moins, ça va vite, l'année dernière, je me souviens avoir attendu deux mois les réponses des grandes maisons d'édition. Je ne comprends pas pourquoi ils n'annoncent pas qu'ils ne prennent aucun manuscrit par voie postale, on gagnerait de l'argent, et eux, du temps. J'imagine qu'ils reçoivent des centaines de manuscrits par mois, il est certain qu'ils ne peuventpas se permettre de tout lire. Peut-être sélectionnent-ils au poids ? 

La lettre de refus type est celle-ci :

Nous avons bien reçu votre manuscrit et vous remercions d'avoir pensé à XXX.

MALHEUREUSEMENT, VOTRE TEXTE, en dépit de sa qualité, NE CORRESPOND PAS A LA LIGNE EDITORIALE DE NOTRE MAISON. (Mince, pas de chance, pourtant je m'étais bien renseignée avant )  Nous sommes donc au regret de ne pouvoir en envisager la publication. En espérant qu'un autre éditeur pourra accueillir votre travail, veuillez croire, Madame, à nos salutations les meilleures.